"Objectif Top Chef" : la colère noire de Philippe Etchebest face à un candidat

Plus d’un million et demi de personnes ont regardé Objectif Top Chef vendredi 15 novembre 2019. Et il est très probable qu’ils soient aussi nombreux à s’être tordus de rire devant cet épisode un peu particulier... Pourtant, tout se déroulait pour le mieux pour Philippe Etchebest, jusqu’à la dernière épreuve de la journée. Dans l’émission diffusée sur M6, le chef emblématique est à la recherche d’un nouveau candidat pour intégrer sa brigade dans le prestigieux concours de cuisine Top Chef. Chaque vendredi, c’est la finale de la semaine. Deux challenges départagent les concurrents : une épreuve en duo, et la mythique épreuve du trompe-l’oeil, qui revient chaque année dans Top Chef. C’est donc lors de cette épreuve compliquée que l’un des participants a commis une erreur, qui n’a pas manqué de provoquer l’irritation du chef étoilé. Alors que Claire réalise un dessert en forme d’oeufs mimosa, que Léo confectionne un cannelloni bolognaise sucré et que Vincent invente une tarte citron meringuée salée, Théo a, quant à lui, conçu un dessert en forme de coquille St-Jacques. Le candidat a tout tenté pour reproduire un risotto à l’encre de seiche, qui accompagne traditionnellement ce plat. Le problème, c’est qu’il n’avait pas beaucoup d’options pour reproduire la couleur noire caractéristique de l’encre. Il fabrique alors de petites meringues, similaires à des grains de riz. Mais, au lieu d’y incorporer du colorant noir directement, il décide de l’ajouter après la cuisson. L’effet obtenu n’est donc pas des plus convaincants.

⋙ "Objectif Top Chef" : Philippe Etchebest, troublé, se livre sur l'adoption de son fils

Au-delà de cette technique peu conventionnelle, c’est principalement la réaction du chef Etchebest qui a provoqué les rires des téléspectateurs. À peine la première bouchée avalée, que sa tête indique que rien ne va. “Ça ne doit pas être très bon vu la tête qu’il fait”, réagit tout de suite Théo. Le Meilleur Ouvrier de France, qui sait d’habitude masquer ce qu’il pense,

(...) Cliquez ici pour voir la suite