Voici les objets du quotidien que vous devriez nettoyer plus souvent

En ces temps d'infections virales, il est pus important que jamais de veiller à bien entretenir son intérieur? Pour minimiser les risques de maladie, les amas de poussière ou les proliférations bactériennes, il y a des objets à nettoyer absolument. Problème, on les oublie souvent. Enfilez vos gants, sortez vos seaux et profitez d'un environnement plus sain et agréable.

⋙ Comment bien nettoyer ses poignées de porte ?

Bien nettoyer ses interrupteurs

On les touche tous les jours, tout le temps. Et pourtant on ne pense que peu à passer un coup de propre dessus. Les interrupteurs abritent des bactéries, de la poussière et s'encrassent à cause des nombreuses mains qui passent dessus. Un coup de chiffon ou d'éponge avec un peu de savon, une fois par semaine, suffit à les raviver.

Désinfecter sa brosse à dents régulièrement

Une brosse à dents se change toutes les trois semaines environ. Dans ce laps de temps, n'hésitez pas à lui redonner de la fraîcheur en la passant sous l'eau bouillante ou en la trempant dans de l'eau oxygénée. En particulier si vous avez été malade ou sujette à une infection dentaire. Rincez abondamment avant de l'utiliser. Pour optimiser le nettoyage de votre brosse, lavez le verre à dents régulièrement avec du liquide vaisselle pour éviter l'eau stagnante dans le fond.

Changer et laver ses éponges de vaisselle

Une éponge à vaisselle se change au minimum une fois par mois. Dans un monde idéal et sans pollution, il faudrait même la changer une fois par semaine. Pour éradiquer les bactéries qui se prélassent dans l'éponge humide, mettez-la à la machine à laver aussi régulièrement que possible. Cela évitera un transfert sur la vaisselle avec laquelle vous mangez.

⋙ L'astuce express pour stériliser ses éponges sales en 30 secondes

Nettoyer fréquemment sa literie

Il faut changer ses draps toutes les semaines. Chaque nuit nous perdons tous des débris de peau et de cheveux et nous transpirons. Ce qui crée un environnement idéal au développement des acariens. La couette et

(...) Cliquez ici pour voir la suite