Obsèques de Bernard Tapie : sa fille Sophie prise d'un fou rire dans l'église

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un discours salué par de chaleureux applaudissements. Le 8 octobre 2021, plusieurs centaines de personnes étaient présentes dans les rues de Marseille pour rendre un dernier hommage à Bernard Tapie, décédé le 3 octobre des suites d'un double cancer à l'âge de 78 ans. Aux alentours de 11 heures, ses amis, sa famille et ses proches se sont réunis à la cathédrale La Major pour des obsèques en grande pompe. Après le discours émouvant de Jean-Louis Borloo, bouleversé par la mort de son ami de longue date, c'était au tour de Rodolphe Michaux-Tapie, le petit-fils de l'homme d'affaires, de faire ses adieux à son "Daddy". Après avoir relevé les nombreuses qualités de l'ancien président de l'Olympique de Marseille, le jeune homme a évoqué un souvenir d'enfance qui a beaucoup amusé sa tante, Sophie Tapie.

"On s'aime comme des frères et sœurs, on s'est fait les pires crasses, comme des frères et sœurs", a commencé Rodolphe Michaux-Tapie, le sourire aux lèvres. Et d'enchaîner : "Je me souviendrai toujours de cette histoire, [...] J'avais pris sa poupée et je lui avais coupé ses cheveux", a-t-il raconté. Pour se venger, la jeune Sophie Tapie s'est donc enfermée volontairement à l'extérieur de la maison en prétendant que son neveu Rodolphe l'avait enfermée dehors. "Aïe, j'ai pris la plus grosse engueulade de ma vie", a déclaré le petit-fils de Bernard Tapie. À l'écoute de cette anecdote, Sophie Tapie a cédé à un fou rire, la main sur la bouche. "C'est ce qu'on appelle le karma", a conclu Rodolphe. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles