Obsèques de Jean-Paul Belmondo : les adieux en images de ses proches

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce vendredi, les obsèques de Jean-Paul Belmondo se sont tenues à l’église Saint-Germain-des-Prés, à Paris.’émotion était encore vive, ce vendredi 10 septembre. Au lendemain de l’hommage national rendu à Jean-Paul Belmondo, famille et intimes se sont réunis en l’église Saint-Germain-des-Prés, dans le 6e arrondissement de Paris, pour assister à ses obsèques dans la plus stricte intimité. Parmi eux, Paul, Stella et Florence Belmondo, les enfants de l’acteur disparu le 6 septembre dernier, ses petits-enfants Victor, Giacomo, Annabelle Belmondo mais aussi une poignée de personnalités du septième art. Pierre Richard, Béatrice Dalle, Claude Lellouche, Jean Dujardin, Danièle Thompson, Gilles Lellouche, Guillaume Canet, Michel Hazanavicius, Bérénice Bejo... Tous ont tenu à faire un dernier adieu à celui que l’on surnommait affectueusement « Le Magnifique ». Alain Delon présent aux obsèques« On avait peu d'espoir de le voir, parce qu'on l'imaginait mal exprimer sa tristesse et son chagrin avec le cinéma français. » Alors qu’il avait choisi de ne pas se rendre à l’hommage national organisé aux Invalides hier, Alain Delon s’est présenté à l’église Saint-Germain-des-Prés ce vendredi matin, pour faire ses adieux à son grand rival et ami de longue date. Habillé d’un costume de rigueur, paré de lunettes noires et accompagné de son fils Anthony Delon, l’acteur phare de « La Piscine » et « Le Samouraï » a été accueilli sous les applaudissements des anonymes, venus en nombre devant l’église. Quelques jours auparavant, il n’avait pu cacher son émotion face à la disparition tragique de Jean-Paul Belmondo. « Je suis fracassé. C'est un ami que je perds. C'est un confrère, cela fait soixante ans qu'on se connaissait, qu'on travaillait ensemble et qu'on était tellement proches l'un de l'autre. Je suis bouleversé », confiait-il au micro d’Europe 1.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles