Octobre rose : Trouver l’énergie créative en la maladie

·1 min de lecture

Comment avez-vous accueilli le diagnostic ?

Noémie Cambon : Le 3 mars dernier, mon gynécologue m’annonce officiellement que j’ai un cancer du sein, stade 2. Cela faisait un an je ressentais une grosse boule douloureuse dans le sein droit, qui est vraiment ressortie lors du premier confinement. A l’époque, j’avais consulté un radiologue en Bourgogne, où j’étais confinée. Selon lui, ce n’était rien du tout, une mastose peut être. Bref, ce radiologue totalement incompétent m’a fait perdre un an dans mon traitement. Heureusement il existe de très bons médecins, il y en a plus de bons que de mauvais.

A partir du 3 mars, les choses s’enchainent très vite. Je ressors secouée de chez mon gynéco, les larmes coulent, et comme toute mère, je pense immédiatement à ma fille… et comme toute femme à mon mari, que j’appelle mais que je ne veux pas inquiéter. Je lui dis juste qu’on va faire des examens, qu’on ne sait pas… mais moi je sais. J’ai rendez-vous avec un oncologue quelques jours après. IRM, petscan, prise de sang pour savoir quel type de cancer, s’il est génétique… et je commence la chimiothérapie le 30 mars. Grâce à eux, et à l’institut Rafael où je suis suivie, je bénéficie de toutes les innovations.

Malgré la fatigue et cette épreuve, vous trouvez l’énergie de créer Wrap me up. Comment est née la marque ?

Pendant presque 6 mois, ma vie a été cadencée par les injections de chimio (EC puis Taxol), mais sans que (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Congé de proche aidant : 16 000 demandes seulement en un an
9 astuces pour stopper la gastro vite et bien
3e dose Covid : quand la faire ? pour qui ?
Covid-19 : quelle est la durée de l’immunité après le vaccin Pfizer ?
Covid-19 : on connaît la cause des orteils bleus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles