Odeur de l’éternité, espèces envahissantes et implants cérébraux : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 4 septembre 2023 : l'odeur d'une momie égyptienne a été recréée, les espèces envahissantes ont un impact global considérable et des personnes paralysées ont retrouvé la parole.

L’actualité scientifique du 4 septembre 2023, c’est :

En archéologie : L'odeur d'une momie égyptienne recréée 3500 ans après son embaumement.

  • Des chercheurs ont pu reproduire le mélange olfactif, ou "odeur de l’éternité", utilisé pour la momification d’une jeune femme il y a plus de 3500 ans.

  • Cette personne, nourrice d'Amenhotep II, a été embaumée au cours de la 18e dynastie, vers 1450 avant notre ère.

  • Cette odeur antique pourra être prochainement sentie par le public au cours d'une exposition au musée Moesgaard, au Danemark.


En nature : L’impact écologique et économique des espèces envahissantes, une menace globale.

  • Les espèces envahissantes touchent maintenant tous les continents, menaçant la nature, la sécurité alimentaire et la santé humaine.

  • Cette conclusion provient d'un rapport qui s’appuie sur 13.000 articles de chercheurs et contributions diverses.

  • La forte augmentation des invasions est la conséquence de l’activité humaine car ce sont nos transports qui sont les vecteurs de diffusion.


En santé : Des personnes paralysées retrouvent la "parole" grâce à des implants cérébraux.

  • Deux nouvelles interfaces cerveau-machine ont permis de restaurer une forme d’expression verbale chez des personnes touchées par un AVC ou une maladie neurodégénérative.

  • Ces patientes ont réussi à retranscrire leurs signaux cérébraux en phrases à une vitesse qui s’approche de celle de la parole.

  • L'une des interfaces est issue de l'Université de Stanford, et l'autre de l'Université de Californie.


En high-tech : Les tsunamis détectés depuis les satellites de géolocalisation.

  • Des chercheurs ont entraîné un algorithme à détecter des perturbations dans les signaux radio des satellites causées par la naissance d'un tsunami.

  • L’outil devait ensuite être capable de détecter un nouveau tsunami en analysant en temps réel les ondes radios de ces systèmes satellitaires.

  • Lors d'un test, un séisme a été prédit par le système à 91,7%.


En espace : L'Inde lance une mission spatiale visant le [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi