Odorat et sexualité : le nez du désir

La rédac

Considéré comme un sens mineur, voire archaïque, l’odorat joue pourtant un rôle non négligeable dans la sexualité. Son philtre d’amour influence nos attirances et nos attachements, en général à notre insu.

Une résonance sur nos comportements

De nos jours, c’est la vision qui domine nos relations sociales… et l’odorat apparaît comme un sens immatériel assez mystérieux. Pourtant, ne minimisons pas trop son impact. Songeons à notre plaisir lorsque l’on respire une rose, au parfum du café, du chocolat ou du pain grillé le matin ou bien à la fragrance discrète annonçant que notre chéri est rentré ! De tels souvenirs olfactifs peuvent rester gravés dans notre esprit durant toute une vie, nul ne l’ignore plus depuis la célèbre madeleine de Proust. 

La richesse de ces sensations intervient aussi dans nos liens affectifs, car nos mêmes « capteurs » perçoivent évidemment les odeurs corporelles, et ce, dès les premières minutes de notre vie. Bébé saisit les odeurs avant même sa naissance, in utero, et c’est ainsi qu’un nourrisson distingue sa mère en tout premier lieu. Une étude a aussi montré qu’une maman était capable de reconnaître l’odeur de son enfant, quelques heures seulement après sa venue au monde. D’autres travaux ont prouvé que, parmi des odeurs corporelles que nous ne connaissons pas, nous sommes capables d’identifier la nôtre et celles de nos proches. 

Chacun de nous a sa propre odeur 

Tout être humain dégage son propre mélange de molécules chimiques volatiles qui lui confère une odeur singulière, une « signature » caractéristique. L’émanation corporelle d’une même personne peut varier en fonction de son état émotionnel, de son a...Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi