“OK Human” : Weezer nous réserve-t-il enfin une bonne surprise ?

Franck Vergeade
·1 min de lecture
© Brendan Walter/Warner
© Brendan Walter/Warner

Avec Weezer, notre patience n'a décidément pas de limites. Voilà vingt ans exactement qu'on espère un album digne du brelan d'as mémorable qui ouvrit la discographie du groupe californien. De l'album bleu triomphal en 1994 au succès planétaire de l'album vert en 2001 – tous deux produits par le génial et regretté Ric Ocasek –, en passant par le chef-d'œuvre mésestimé Pinkerton (1996), la bande de Rivers Cuomo se fraya une voie royale dans la power pop, avant de pécher par systématisme au rythme effrené de sorties quasi bisannuelles (dix disques entre 2002 et 2019 !).

En conséquence de quoi, Weezer nous a trop souvent frustré·es, mais étrangement jamais lassé·es. Peut-être parce que l'on tient le binoclard et torturé Rivers Cuomo pour un songwriter capable de renverser des montagnes comme de chuter d'un escalier, son stakhanovisme l'ayant même poussé à publier quatre séries de Home Recordings remplis à ras bord.

Power pop songs et ballades orchestrales

Lire la suite...