OL-PSG: "Tout ce que je fais, je ne le fais pas pour les caméras", Marquinhos évoque pour la première fois le vote pour le capitaine parisien

OL-PSG: "Tout ce que je fais, je ne le fais pas pour les caméras", Marquinhos évoque pour la première fois le vote pour le capitaine parisien

Heureux, apaisé voire soulagé, Marquinhos est apparu avec un large sourire en zone mixte ce dimanche, après la victoire du PSG sur la pelouse de l'OL (4-1) en clôture de la quatrième journée de Ligue 1. Satisfait du résultat - même si Lyon est en pleine crise - le défenseur est revenu sur son brassard de capitaine. Un rôle dans lequel il a été reconduit après un vote du vestiaire, comme révélé par RMC Sport.

"Tout ce que je fais, je ne le fais pas pour les caméras"

"Le brassard? Il a une saveur particulière. Quand tes coéquipiers te choisissent comme capitaine de l'équipe, ça veut dire beaucoup, estime le Brésilien. Tout ce que je fais, je ne le fais pas pour les caméras. Tout ce que je fais, c'est pour mes coéquipiers, c'est pour le club, pour l'amener dans la bonne direction. On fait des erreurs comme tout le monde mais on ne se cache pas, on continue à aller de l'avant, à travailler tous ensemble pour le club. C'est ce que mes coéquipiers voient de moi et je pense que c'est aussi pour ça qu'ils m'ont choisi, pour l'esprit, pour l'attitude, le fait de penser toujours au collectif. Et ça fait vraiment plaisir d'être choisi comme capitaine par ses coéquipiers."

"Le coach est très exigeant avec nous"

Satisfait du résultat du soir, Marquinhos a souligné le rôle de Luis Enrique et la volonté du coach de faire grandir son équipe, avec une marge de progression encore assez grande; "On n'a pas encore tout à fait le visage que veut le coach mais on fait de bons progrès. Il est très exigeant avec nous, très dur, on a encore beaucoup de choses à améliorer. Il faut valoriser ce résultat ici, peu importe l'adversaire, on sait que Lyon-PSG c'est un choc. Mais le coach nous le dit, on a une grande marge de progression."
"Une philosophie se met en place: avoir le ballon, vouloir le ballon, il veut une équipe plus agressive sans le ballon. Quand on a le ballon, il y a du plaisir, avec les joueurs qu'on a, ajoute Marquinhos. On se comprend de plus en plus, on comprend de plus en plus la philosophie, la manière de jouer, de défendre. On est sur le bon chemin."

Article original publié sur RMC Sport