Olfactologie : comment réguler vos émotions avec les odeurs

·1 min de lecture

"L'odorat est un sens presque animal, note Françoise Rapp, aromathérapeute, qui nous alerte d'un danger - de l'odeur du gaz à celle de la nourriture avariée - mais joue aussi un rôle dans la séduction. C'est un sens extrêmement puissant, très développé et personnel. Nous avons chacun notre bibliothèque olfactive, qui se construit dès la période de gestation. D'ailleurs, des études ont prouvé que l'enfant reconnaissait sa mère en premier lieu par son odeur."

"Même si l'on peut toujours stimuler son odorat avec des molécules odorantes de synthèse, les huiles essentielles présentent l'avantage d'être naturelles et particulièrement concentrées en molécules volatiles et odorantes issues des plantes, explique Virginie Brevard, aromathérapeute. Elles peuvent en outre avoir une action respiratoire puisqu'elles passent dans les bronches quand elles sont inhalées."

Olfactologie : comment ça marche ?

"De nombreuses études ont montré que les odeurs étaient directement reliées à notre cerveau limbique, le siège de nos émotions et nos comportements, de notre mémoire ancienne et récente »,indique Virginie Brevard. Le pouvoir des odeurs sur notre mental est indiscutable, largement approuvé par la science et s'explique même par le lien anatomique direct entre les capteurs olfactifs dans le nez, le bulbe olfactif et l'amygdale, une structure clé située dans le cerveau limbique, qui gère la mémoire émotionnelle.

Résultat ? Inhaler une huile essentielle choisie (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Médecine celte : 9 plantes à découvrir pour soigner les maux quotidiens
EFT : comment ça marche ?
Santé féminine : les 9 plantes indispensables
12 remèdes de grand-mère au vinaigre de cidre
6 remèdes de saison avec l'huile essentielle de ravintsara

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles