"Fort Boyard" : Olivier Minne agacé par les révélations de Delphine Wespiser

·2 min de lecture

La 32e saison de Fort Boyard aura bien lieu. Malgré la crise sanitaire toujours en cours depuis le début de l’année 2020 et les différents confinements et couvre-feu mis en place par l’exécutif pour tenter d’endiguer l’épidémie, le tournage débutera d'ici quelques mois. Pour y arriver en respectant les mesures sanitaires, la production devra toutefois avoir recours à certaines modifications, qui étaient déjà effectives lors de la saison 2020 : des épreuves avaient en effet été supprimées, (comme la boue de Lady Boo), et les candidats avaient tous dû porter un masque et éviter les traditionnelles embrassades après une victoire. La saison a été un véritable succès, mais Olivier Minne ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. L'animateur et ses équipes ont d'ailleurs imaginé de nombreuses nouveautés pour l'été 2021.

"Il est certain que nous réfléchissons à plein de nouvelles choses pour la saison 2021. Je peux vous dire une chose, c’est que vous n’allez pas être déçus. Parmi les nombreux changements et les nombreuses nouveautés, il y en a quelques-unes qui vont vraiment, vraiment surprendre", a-t-il expliqué dans un entretien accordé à Télépro mercredi 17 février 2021 avant d’assurer: "Ça fera parler".

Le présentateur n’a pas dévoilé s’il s’agissait d’un nouveau personnage, comme Cyril Gossbo (incarné par Cyril Féraud) ou d’une épreuve inédite, et semble bien décidé à laisser planer le mystère jusqu’à l’été 2021. Mais certains de ses collaborateurs ne lui facilitent pas la tâche. L’ex-Miss France 2012 Delphine Wespiser a en effet annoncé publiquement qu’elle incarnerait deux personnages emblématiques de l’émission : la terrifiante Rouge, et la délicate Blanche, et même fait savoir, sur le plateau de Touche pas à mon poste jeudi 17 décembre 2020, qu’elle avait été courtisée par d’autres participants durant le tournage. Des révélations qui ont fait tiquer l’animateur : "Delphine, elle parle trop. Delphine, elle devrait apprendre que le Fort Boyard a pour qualité d’entretenir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite