• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Olivier Rousteing gravement brûlé après une explosion : le créateur fait de terribles confidences

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Olivier Rousteing est une véritable star. Le célèbre couturier, directeur français de la maison de couture Balmain, est l'ami des plus grandes personnalités à travers le monde, parmi lesquelles Kim Kardashian, Naomi Campbell ou encore Beyoncé. Mais l'homme de 36 ans ne boude pas l'Hexagone pour autant. En 2017, Olivier Rousteing évoquait d'ailleurs son admiration pour Brigitte Macron, qui, selon lui, "repousse les frontières et les limites", comme évoqué au cours d'une interview accordée à Hollywood Reporter. Sa popularité est si grande qu'elle lui vaut d'être suivi par plus de sept millions d'abonnés sur Instagram. De quoi recevoir un torrent de réactions à chaque nouvelle publication.

Habituellement, le styliste n'hésite pas à partager ses dernières créations, ou encore des images exclusives de ses différents défilés. Mais samedi 9 octobre 2021, c'est dans un tout autre registre qu'Olivier Rousteing a décidé de s'afficher. Proche de ses abonnés sur les réseaux sociaux, le célèbre directeur artistique a dévoilé une photo de lui, le visage brûlé et le corps couvert de bandages. En légende, Olivier Rousteing a révélé avoir été victime d'un terrible accident qui aurait bien pu lui coûter la vie.

"Je me sens enfin prêt à partager cela. Je l'ai caché pendant trop longtemps", a confié Olivier Rousteing, avant d'expliquer avoir été blessé après que la cheminée de sa maison a "explosé il y a exactement un an". S'il est très actif sur les réseaux sociaux, le style a révélé avoir "tout (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles