Olivier Véran critiqué par un proche du gouvernement pour son "ego hypertrophié"

·2 min de lecture

Pour un portrait consacré à Olivier Véran, Le Parisien revient dans son édition de ce 15 février 2021 sur l'année du ministre de la Santé, évidemment marquée par la gestion de la crise sanitaire. Certains proches du pouvoir se sont confiés au quotidien, sans langue de bois... Sous le feu des lumières depuis un an, Olivier Véran attire forcément les critiques. Un conseil gouvernemental raille le ministre, en ne mâchant pas ses mots : "Il est bon, mais attention à l'ego hypertrophié. C'est un peu Mapomme.com. Il ne doit pas oublier qu'il a été propulsé par les évènements."Celui-ci a donc été présenté comme ambitieux et avec un grand ego. Toujours dans les colonnes du Parisien, un conseiller de l'exécutif va jusqu'à assurer qu'Olivier Véran est "l'avenir de gauche" et qu'il en aurait conscience. "Du coup, il se voit en grand", s'épanche ce conseiller. Le ministre en pleine tempête, soutenu par le Président, envisage toutefois un grand avenir. "Je n'ai pas terminé ce que je souhaite faire, mais il y a aussi beaucoup de thèmes qui m'intéressent dans le domaine public. Je serai là où je serai jugé le plus utile", a fait savoir Olivier Véran à nos confrères.

Heureusement que le père de famille, qui a longtemps été éloigné de ses enfants pendant le confinement, peut compter sur l’appréciation du public ! Sur Twitter, les images du ministre, qui est le premier membre de l’exécutif à être vacciné publiquement contre la Covid-19, ont beaucoup fait réagir. Le ministre des Solidarités et de la Santé, s'est fait vacciner le 8 février 2021 dans un centre de Melun et devant les caméras de télévision. Les internautes ont en effet été nombreux à être impressionnés par la musculature d’Olivier Véran : "Beau gosse", "Sportif monsieur le ministre", "Pas mal du tout. Bel homme. Un peu plus de poils sur le torse et c’est parfait", ont écrit certains. De quoi lui remonter le moral !

À lire aussi : Covid-19 : les internautes hilares après la blague d’Olivier Véran sur les femmes de 75 ans pendant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite