OM: Cardoze pas tendre avec Longoria, qui a "aussi fait du mal aux autres"

OM: Cardoze pas tendre avec Longoria, qui a "aussi fait du mal aux autres"

Le public de C8 le voit depuis la rentrée sur le plateau de "Touche pas à mon poste". Mais avant de débattre avec Gilles Verdez, Valérie Bénaïm et Cyril Hanouna, Jacques Cardoze était directeur de la communication de l’Olympique de Marseille. Un poste qu’il a occupé de mai 2021 à décembre 2022. Les supporters marseillais se souviennent par exemple qu’il était monté au créneau fin 2021, devant le siège de la LFP à Paris, pour défendre son club après les incidents du match OL-OM arrêté pour un jet de bouteille sur Dimitri Payet.

"Il a aussi fait du mal aux autres"

S’il a depuis quitté le club, Cardoze garde un œil attentif sur l’actualité marseillaise et la crise que traverse actuellement l’OM. Auprès de L’Equipe, il explique ce vendredi comment ses relations se sont dégradées avec Pablo Longoria à l’été 2022, une période qui correspond à l’arrivée de Javier Ribalta comme directeur du football. "Il (Longoria, ndlr) a créé une bulle autour de lui et j'ai perdu le contact. (…) Je n'ai pas compris comment on avait pu passer d'une relation quasi fraternelle à rien !", regrette-t-il, sans se montrer très tendre envers son ancien patron espagnol.

"C'est symptomatique de ce qu'il a peut-être pu faire avec les supporters : ne pas suffisamment conserver le lien. Et il faut arrêter avec l'idée que tout le monde lui veut du mal", développe Cardoze. Après la fameuse réunion très tendue qui s’est déroulée lundi entre la direction de l’OM et des représentants de groupes de supporters, Longoria a décidé de se mettre en retrait de la présidence, sans démissionner. Marcelino, lui, a préféré quitter le club. C’est dans ce contexte chaotique que les coéquipiers de Valentin Rongier, désormais coachés par Jacques "Pancho" Abardonado, ont démarré leur campagne de Ligue Europa jeudi par un bon match nul sur le terrain de l’Ajax (3-3).

Sans en savoir plus sur la situation de leur président. "Il m'a tellement mal licencié que moi aussi je suis suivi depuis des mois, explique de son côté Cardoze, amer. Je prends encore des médicaments. Il a aussi fait du mal aux autres. Dans cette histoire, il y a une part de com', je pense."

Article original publié sur RMC Sport