Une omelette sans casser des œufs

·1 min de lecture

Deux étudiantes en bio-industrie ont mis trois ans pour créer le premier œuf végétal sans poule ni couvaison. Idéal pour les adeptes du végétalisme, les allergiques et tous les autres.

C’est en réalisant que l’aliment qui manquait le plus aux végans était l’œuf que deux étudiantes en bio-industrie, Sheryline Thavisouk et Philippine Soulères, l’ont choisi pour thème de ce que leur demandait leur école d’ingénieurs : une innovation qui répondrait à une attente. Restait à trouver la recette miracle. Cinquante tentatives et trois ans plus tard, le projet a abouti à la création d’une start-up, Le Papondu, développée à la Station F, à Paris.
Leur « ovoïde » alternatif, entièrement composé de matières végétales (protéines et fibres) et minérales (eau et sel), a la forme d’un œuf de poule et peut être incorporé dans n’importe quelle préparation culinaire.

Le produit sera commercialisé dès cette année

Contrairement à Just Egg, une start-up américaine qui propose également un « faux œuf », mais liquide (à base de fève), leur Papondu se présente dans une coquille et avec un liquide blanc entourant le jaune, grâce à une technique de cuisine moléculaire appelée « sphérification ». Le produit sera commercialisé dès cette année. D’abord directement auprès des restaurateurs, ensuite à destination du grand public. Un fol espoir voit le jour pour des millions de poules en batterie qui ne le voient jamais.

Lire aussi.L'homme qui va changer votre façon de manger


Retrouvez cet article sur Paris Match