"Pas un one-man-show": Marleix trouve la présence de Macron à la messe du pape "un peu incongrue"

Jusqu'ici, les critiques venaient quasiment exclusivement des insoumis. Mais, désormais, un responsable de droite dénonce également la présence d'Emmanuel Macron samedi prochain à la messe que donnera le pape François au Stade Vélodrome de Marseille. Il s'agit d'Olivier Marleix, patron des députés Les Républicains.

"Hypocrisie"

"La messe, ce n'est pas un one-man-show", a déploré l'élu d'Eure-et-Loir sur France Info ce mardi. "C'est un moment qui réunit des fidèles, des croyants." "Que le président aille accueillir le pape sur le tarmac, très bien, mais qu'il aille assister à la messe, ça me parait un peu incongru de la part de quelqu'un qui visiblement n'est pas chrétien", a-t-il poursuivi.

Et de pointer une "hypocrisie", "de la part de quelqu'un qui a comme projet un texte sur la fin de vie qui heurte tous les catholiques".

Avant Olivier Marleix, les insoumis avaient également critiqué la décision du chef de l'État, voyant en sa présence à cette messe un problème au regard de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l'État. "Macron tape l'incruste sans respect pour sa propre fonction", avait notamment tancé Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise.

"C'est ma place", s'était défendu Emmanuel Macron vendredi dernier, avant d'assurer qu'il ne rendrait pas à cet événement "en tant que catholique mais en tant que président". Par ailleurs, son entourage avait répondu que la séparation entre l'Église et l'État n'excluait "absolument pas que la République entretienne des relations" avec "tous les cultes".

Article original publié sur BFMTV.com