Oneohtrix Point Never dévoile un clip réalisé par les frères Safdie

François Moreau
·1 min de lecture

Perdu, mais jamais seul. C'est la traduction du titre de ce morceau de Oneohtrix Point Never, extrait de Magic OneOhTrix Point Never, le neuvième album de l'avatar synthétique de l'Américain Daniel Lopatin. Une manière à peine voilée d'évoquer le pacte de sang qui le lie aux frères Safdie ? Peut-être.

Aux manettes des bandes originales de Good Time (2017) et Uncut Gems (2020), films déjà cultes des frangins terribles du cinéma indépendant made in USA, c'est au tour de Lopatin d'embarquer la paire sur un projet à lui, en l'occurrence la réalisation du clip de Lost But Never Alone, ballade synth-pop 80's, au bout de laquelle culmine un solo de guitare heavy aussi scintillant que des diamants dans les yeux d'Adam Sandler.

Fans des années 80

Prolongeant l'exercice d'un album pensé comme un échantillonnage de bribes radiophoniques d'émissions vintage, Josh et Benny Safdie s'attellent ici à reconstituer des scènes familières de sitcoms et séries B des années 80 US, dans un montage entrecoupé d'images d'un Lopatin étincelant, jouant sa mélodie au synthétiseur.

>> A lire aussi :

Lire la suite sur lesinrocks.com