Opération du frein de la langue du nourrisson : l’Académie de Médecine tire la sonnette d’alarme.

Les chiffres donnent le vertige : + 450% sur 10 ans en Australie, + 400 % aux Etats-Unis en l’espace de 10 ans également. L’opération du frein de la langue des bébés, appelée frénotomie, est devenue, à travers la planète, un acte chirurgical quasi banal… qui ne devrait pourtant pas l’être. Si, sur notre territoire, aucun chiffre n’existe, l’Académie de Médecine, dans un communiqué, note « une augmentation spectaculaire en France et dans le monde ». Et a ainsi décidé d’alerter le monde médical et l’opinion publique sur cette pratique, en émettant « les plus grandes réserves quant à l’intérêt et l’innocuité de ce geste invasif à risque d’effets secondaires ».

Les réseaux sociaux, de très mauvais conseillers

Le frein de la langue est cette petite membrane située sous la langue et qui la relie au plancher de la bouche. Il peut parfois gêner le nourrisson lorsqu’il tète, et engendrer ainsi des douleurs chez la maman, dues à des lésions sur les mamelons. L’opération consiste à sectionner cette membrane au laser ou aux ciseaux. Or désormais, pour de nombreux parents, la frénotomie s’apparente à la solution miracle.

Dans son communiqué, l’Académie note ainsi « l’accroissement important sur tout le territoire de réseaux proposant, à des tarifs excessifs, de traiter les douleurs mamelonnaires et l’arrêt précoce de l’allaitement par la frénotomie...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles