Opération des glandes surrénales : comment ça se passe ?

© GettyImages/iStockPhoto

Elles sont situées juste au-dessus de chaque rein, ne mesurent que quelques centimètres et présentent une forme triangulaire. Les glandes surrénales fabriquent plusieurs hormones essentielles au bon fonctionnement de l’organisme : le cortisol (notre propre cortisone), l’aldostérone (l’hormone qui règle la pression du sang et l’équilibre de l’eau et du sel dans le corps), les précurseurs de certaines hormones sexuelles (œstrogènes et testostérone notamment), la dopamine (un neurotransmetteur utile à la communication au sein du système nerveux), la noradrénaline et l’adrénaline (hormones du stress).

Mais dans certaines situations, une opération des glandes voire une ablation est nécessaire pour traiter une pathologie.

Trois situations peuvent nécessiter une opération des glandes surrénales :

L’intervention a lieu sous anesthésie générale. Une consultation avec un anesthésiste avant l’opération est donc nécessaire.

Plusieurs techniques chirurgicales sont possibles :

Après l’opération, un drain ainsi qu’une sonde urinaire peuvent être mis en place. La durée d’hospitalisation est généralement de quelques jours et une convalescence d’au moins un mois est nécessaire. Un traitement médicamenteux (hormonal, antihypertenseur ou supplémentation en potassium) peut être mis en place.

Les complications sont possibles, mais rares. Il peut s’agir de complications communes à toute opération (infection, saignement, allergie, phlébite…) ou de complications spécifiques à cette intervention (blessure (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite