Opération London Bridge : quel protocole est prévu après la disparition de la reine ?

©Stansall Ben/PA Photos/ABACA

Âgée de 96 ans, la reine Elizabeth II est actuellement sous surveillance médicale après que son état de santé a été jugé « inquiétant ». En cas de décès de la souveraine britannique, un protocole intitulé « London Bridge is down » est déjà prévu.

La nouvelle plonge le Royaume-Uni dans une attente insoutenable. Ce jeudi 8 septembre 2022, Buckingham Palace vient d’annoncer dans un court communiqué : « Suite à une évaluation plus approfondie ce matin, les médecins de la reine sont préoccupés par la santé de Sa Majesté et ont recommandé qu'elle reste sous surveillance médicale. La reine continue à se sentir à l’aise et reste à Balmoral. »

Âgée de 96 ans, Elizabeth II détient à ce jour le record absolu du plus long règne sur le trône britannique. Si pour l’heure, aucune information complémentaire sur les raisons de l’inquiétude des médecins royaux n’a été donnée, on sait que les quatre enfants de la reine ainsi que les princes Harry et William se rendent immédiatement à son chevet.

En cas de disparition de la souveraine, Buckingham a déjà prévu un protocole strict nommé « London Bridge ».

Un protocole strict

Comme le veut le protocole et après que la famille royale a été informée, c’est la récemment nommée Première ministre Liz Truss qui apprendra la disparition d’Elisabeth II en premier, par le biais du secrétaire privé de la souveraine. Ce dernier sera ensuite chargé de prévenir le Bureau du Conseil privé ainsi qu’un grand nombre de fonctionnaires de haut rang. En parallèle, le palais de Buckingham se chargera d’envoyer un communiqué à la Press Association, afin que l’information soit diffusée partout dans le monde, de même qu’il publiera une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr