Oranger en pot : 12 erreurs à éviter pour bien l'entretenir

Agatha Christophi
·1 min de lecture

L'oranger en pot enchante nos balcons, jardins et terrasses. Facile à cultiver, cet arbuste demande néanmoins un entretien précis et quelques faux-pas à ne jamais reproduire.

Oranger en pot : pourquoi le choisir ?

Si vous habitez dans une région au climat hivernal doux, vous pouvez sans problème planter et faire pousser un magnifique oranger. Mais si vous vivez dans un endroit sujet au froid, au gel et aux températures négatives en hiver, votre arbre sera trop fragile pour être cultivé en pleine terre. Dans ce cas là, le choix d'un oranger en pot est la seule solution qui se présente à vous. Ce dernier pourra être hiverné pendant la saison froide et rentré facilement dans une pièce à température ambiante. Ainsi, en rentrant le pot d’octobre à avril, vous pourrez protéger efficacement votre oranger en pot. De plus, cet arbuste ne prend généralement pas beaucoup de place et peut correspondre aux petits jardin, balcons et terrasses.

Oranger en pot : comment bien l'entretenir ?

Si vous faites le choix de cultiver un oranger en pot, il est important de bien l'entretenir, quelles que soit les saisons. Pensez à le tailler au printemps, lorsque tout risque de gel aura disparu. Arrosez-le dès que la terre devient sèche et apportez lui un engrais « spécial agrumes ». Afin d'éviter les maladies, et l'invasion des pucerons, cochenilles et autres parasites, surveillez bien les feuillages et ne les mouillez jamais ! Nettoyez les feuilles avec de l’alcool à 90° ou une eau savonneuse puis vaporisez-les avec un traitement préventif.

A LIRE EGALEMENT :