Oreillettes : nos meilleures recettes provençales

D’où viennent les oreillettes ?

Traditionnellement confectionnées pendant la période du Mardi gras ou de Noël, les oreillettes servaient à représenter – en des temps anciens – la richesse du pain après le jeûne du carême. On retrouve cette coutume dans plusieurs régions du sud de la France même si elle semble être plus fortement ancrée dans le Languedoc et en Provence. Çà et là, on trouve encore quelques grands-mères – car c’étaient les femmes qui détenaient le savoir-faire – qui tirent encore la pâte comme dans le temps, c’est-à-dire au genou. On les appelait les « tireuses de pâte ». Si les machines ont remplacé les mains, les oreillettes restent aujourd’hui encore l’occasion d’un moment de partage gourmand en famille et entre amis.

La recette des oreillettes provençales traditionnelles

Si elle est généralement transmise de famille en famille, nous avons décidé de vous mettre dans la confidence en vous dévoilant la recette des oreillettes provençales !

Ingrédients pour 6 personnes :

250 g de farine2 œufs1 sachet de sucre vanillé25 g de sucre1/2 sachet de levure3 cuillères à soupe de fleur d’oranger1 zeste de citron non traité1/2 zeste d’orange non traitéedu sucre glacede l’huile de friture

Sur un plan de travail parfaitement nettoyé, déposez la farine et la levure. Formez un puits et versez-y les œufs, les sucres, le sel, la fleur d’oranger, les zestes et le beurre fondu. Avec les doigts, mélangez les ingrédients jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et non collante. Rassemblez-la en une boule et réservez-la à l’air ambiant pendant 2 heures en la recouvrant avec un torchon. Après ce temps de repos, farinez le plan de travail et étalez la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie jusqu’à atteindre une épaisseur inférieure à 3 mm. Certaines grands-mères vous diront qu’il faut qu’on puisse voir à travers ! Découpez-y de petits rectangles à l’aide d’un emporte-pièce ou d’un couteau. Plongez les oreillettes dans une huile chaude et laissez-les cuire quelques minutes sur chaque

(...) Cliquez ici pour voir la suite