Oreillons : transmission, contagion, symptômes, traitements

Les oreillons sont une maladie virale qui est due à un paramyxovirus, virus dit “ourlien” à ARN de la famille des Paramyxoviridae. Ce virus est exclusivement humain.

“Les oreillons sont une maladie très contagieuse qui est plus fréquemment infantile, les enfants y étant en général plus exposés”, précise le Dr Hadjedj. “Il existe également des cas chez l’adulte, mais ils sont très rares”, ajoute le médecin. “On a appelé ça les oreillons car le virus provoque une inflammation des glandes parotides, les glandes salivaires situées en avant des oreilles. On l’appelle aussi parotidite ourlienne”, explique-t-il.

Lorsqu’il pénètre dans l'organisme, le virus réplique dans le nasopharynx et les ganglions lymphatiques régionaux. Il se propage ensuite à de multiples tissus, notamment les méninges, les glandes salivaires, le pancréas, les testicules et les ovaires.

Une fois qu’une personne a été infectée par le virus des oreillons, elle est immunisée à vie. Ce qui n’est pas le cas par exemple avec la varicelle.

Comme le Covid-19 ou la rougeole, le virus ourlien se transmet par contact direct avec la salive d’une personne infectée ou par inhalation des gouttelettes salivaires présentes dans l’air (émises lorsque la personne tousse ou éternue). Ainsi la contamination est aisée en milieu scolaire ou au sein des crèches.

La période d'incubation des oreillons est longue, généralement de l’ordre de 16 à 18 jours mais peut varier de 12 à 25 jours. On estime qu’une personne est très contagieuse pendant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles