Orgelet à l'œil : causes, symptômes, contagion, durée, traitement

Siégeant sur les bords palpébraux, l’orgelet, également appelé compère-loriot, se caractérise par une infection bactérienne par staphylocoque doré de la base du cil. Tel un furoncle, cette affection bénigne cède spontanément dans la majorité des cas. Cependant, l'orgelet peut volontiers être confondu avec une autre atteinte de la paupière : le chalazion. Lorsque l'orgelet se montre résistant, des traitements adaptés permettent de soigner cette infection.

Comme expliqué par le Collège des ophtalmologistes universitaires de France, l’orgelet résulte d’une infection bactérienne par staphylocoque au niveau de la zone d’implantation du cil : le follicule pilosébacé. La racine d’un poil ou d’un cil se situe à l’intérieur d’un sac appelé follicule. Ce sac renferme les glandes sébacées à l'origine de la sécrétion de sébum. Lorsque des bactéries comme le staphylocoque atteignent le follicule du cil, une infection se développe en quelques jours. L’orgelet est considéré comme une sorte de furoncle du cil, localisé sur le bord de la paupière libre. Cette tuméfaction douloureuse, bien que bénigne, n’en est pas moins gênante. Dans la plus grande majorité des cas, l’orgelet guérit naturellement en quelques jours, voire une semaine. Dans la phase inflammatoire, une pointe blanche remplie de pus va apparaitre à la racine du cil. Ce bourbillon s’ouvrira de manière spontanée au terme de sa maturation. Il est important de ne pas percer un orgelet, sous peine d’aggraver l’infection. Si la gêne occasionnée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles