Orpea poursuivi pour négligence envers une résidente, décédée suite à des fractures

·1 min de lecture

Son fils reproche au groupe de ne pas avoir respecté la dignité, l'intégrité et la sécurité de sa mère.

Un procès civil pour négligence du gestionnaire d'Ephad privés Orpea à l'égard de l'une de ses résidentes s'est tenu jeudi devant tribunal judiciaire de Nanterre, qui rendra sa décision le 16 juin. Le fils d'une résidente de l'Ehpad « Le Clos des Meuniers » à Bagneux (Hauts-de-Seine) poursuit au civil le groupe pour « négligence » à l'égard de sa mère, décédée des suites de plusieurs fractures aux jambes.

Lire aussi >> Scandale des Ehpad - Maïwenn : « La fin de vie est l'affaire de tous »

Hospitalisée le 17 janvier 2017 à Paris pour double fracture des deux fémurs, elle est décédée sept jours plus tard. Son fils assure que sa mère, âgée de 84 ans, était incapable du « moindre mouvement autonome » en 2017. Il a d'abord questionné l'établissement sur « les conditions de survenance des fractures » et sur le délai apporté à son hospitalisation. Insatisfait des réponses apportées, il a assigné, en 2019, Orpea devant le tribunal de Nanterre.

« Mon père l'a vue le dimanche, elle n'avait rien. À 7h30 lundi matin, elle avait les jambes brisées. Comment ? »

S'appuyant sur un rapport médical, le fils demande des dommages et intérêts à hauteur de plus d'un million d'euros à Orpea pour manquement à ses obligations de soins, de sécurité et de vigilance. Il reproche également au groupe Orpea de ne pas avoir respecté la dignité, l'intégrité et la sécurité de sa mère, selon une source judiciaire. À ses yeux, le rapport...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles