Pâte à crêpes facile : la recette inratable

Comment faire la pâte à crêpes ?

Pour faire de la pâte à crêpes :

Vous aurez besoin de 300g de farine que vous déposerez dans une terrine, dans laquelle vous ferez un puits.Ajoutez 3 œufs entiers, 3 cuillères à soupe de sucre, 2 cuillères à soupe d'huile, et 50g de beurre fondu.Mélangez le tout avec un fouet, tout en ajoutant au fur et à mesure 60cl de lait.Vous pouvez également ajouter 5cl de rhum pour donner plus de goût à la pâte. La pâte à crêpes peut aussi être préparée sans sucre ou sans beurre selon vos goûts.

Pour faire des crêpes légères, vous pouvez remplacer une partie de la farine par de la maïzena : utilisez pour cela 220g de farine et 80g de maïzena. Pour plus de légèreté, vous pouvez également mettre plus de lait dans votre pâte à crêpes : il est possible d'utiliser jusqu'à un litre de lait. Pour savoir si votre pâte à crêpes a une bonne texture, délayez-la à l'aide d'un fouet, et vérifiez qu'elle ne contient pas de grumeaux. La pâte à crêpes doit avoir la consistance d'un liquide légèrement épais. Vous pouvez laisser reposer la pâte pendant 1 heure à température ambiante avant de la faire cuire.

Comment enlever les grumeaux dans la pâte à crêpes ?

Quelques astuces peuvent vous aider à enlever les grumeaux dans la pâte à crêpes. Tout d'abord, si vous constatez qu'il y a des grumeaux, battez énergiquement la pâte pour les faire disparaître. Vous pouvez, pour vous faciliter la tâche, utiliser un batteur électrique pour plus d'efficacité. Par ailleurs, pensez à verser le lait lentement lors de la préparation de votre pâte, afin de bien l'incorporer et rendre plus lisse le mélange. Il est également recommandé de tamiser la farine avant de l'utiliser pour réaliser la pâte à crêpes : vous pouvez vous servir d'un tamis ou d'un chinois pour tamiser la farine. Enfin, une astuce de grand-mère consiste à faire chauffer le lait avant de le mélanger à la pâte à crêpes. Grâce à cette méthode, le lait peut en effet se délayer beaucoup plus facilement. En dernier recours,

(...) Cliquez ici pour voir la suite