Pédocriminalité dans l'Eglise : « nous travaillons du mieux possible » promet le pape

© Getty Images

Interrogé sur la possibilité de rendre publiques les sanctions infligées aux prêtres agresseurs pour davantage de transparence, le pape a promis que l’Église faisait de son mieux pour mettre fin aux abus sexuels mais reconnaît que tout n’est pas réglé.

« Nous travaillons du mieux possible » pour lutter contre la pédocriminalité dans l’Église, a assuré dimanche le pape François, tout en déplorant que certains « n’y voient pas encore clair » au sein de l’institution.

« Pour un prêtre, l’abus sexuel est comme aller contre sa nature sacerdotale et contre sa nature sociale. C’est pourquoi c’est une chose tragique et nous ne devons pas cesser » de combattre ce fléau, a déclaré le pape au cours d’une conférence de presse dans l’avion le ramenant de Bahreïn.

LIRE AUSSI >> Rapport Sauvé : 216 000 enfants et adolescents victimes d’abus sexuels dans l’Église

Un processus long

« Nous travaillons du mieux possible, mais il y a des personnes au sein de l’Église qui n’y voient pas encore clair. C’est un processus en cours que nous menons avec courage et tout le monde n’a pas ce courage », a-t-il ajouté.

« Certaines choses ont été cachées. Avant le scandale de Boston on changeait les personnes (on déplaçait les prêtres N.D.L.R.) » a rappelé le pape, faisant allusion à la série de révélations au début des années 2000 aux États-Unis. « Maintenant, tout est clair et nous avançons sur ce sujet ».

Malgré « la tentation du compromis », « la volonté de l’Église est de tout clarifier » a-t-il encore assuré, estimant que « l’Église doit avoir honte des mauvaises choses, tout en remerciant Dieu pour les bonnes choses qu’elle a faites ».

...Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi