Pénélope Bagieu : “2020, c'est l'année Alice Coffin”

Fanny Marlier
·1 min de lecture

Que s'est-il passé depuis la sortie de ton adaptation de Sacrées Sorcières ?

Pénélope Bagieu - J'ai l'impression que sa sortie était il y a une éternité. Je n'arrive même pas à croire que c'était cette année… La semaine dernière, j'ai vu l'adaptation de Robert Zemeckis qui devait normalement sortir au cinéma le 23 décembre. J'ai beaucoup aimé, mais j'ai aussi trouvé qu'il faisait très peur… La Grandissime, remarquablement jouée par Anne Hathaway, est absolument terrifiante. Jusqu'au début du mois de mars, j'étais sans arrêt en promo, je ne passais pas une seule journée chez moi et je parlais à des dizaines de gens tous les jours. J'étais si épuisée que je me souviens, à un moment donné, avoir secrètement rêvé de pouvoir passer un mois à ne rien faire. Bien sûr, je n'ai jamais souhaité que l'on vive cette crise sanitaire, mais c'est comme si le ciel m'avait entendu (rires). Disons que ça a été un très gros contraste.

Dès l'annonce du confinement, tu as lancé sur Twitter le #Coronamaison, un cadavre exquis géant invitant tou·tes les dessinateur·ices à dessiner l'intérieur de l'étage d'un immeuble et qui a connu un grand succès. Comment l'initiative est-elle née ?

Elle vient d'une démarche à la fois spontanée et collective. J'

Lire la suite sur lesinrocks.com