Pénurie de carburant : l'Anses alerte sur les risques d'intoxication liés à cette pratique dangereuse

ISTOCK / Ladanifer

Depuis quelques semaines, la pénurie de carburant est au cœur des préoccupation des Français. Ce phénomène, qui a entraîné de vives tensions chez les automobilistes, a également engendré de nombreux risques pour la santé. En effet, dans un communiqué publié le 28 octobre 2022, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a alerté sur les dangers du siphonnage de carburant.

De quoi s'agit-il ? Devenue en vogue depuis le début de la crise, cette méthode consiste, selon l'Anses, à vider le réservoir d’un véhicule en créant une aspiration du carburant par la bouche à l’aide d’un tuyau. Le risque ? En aspirant, vous pouvez ingérez une petite quantité de carburant, "ce qui suffit à provoquer une intoxication", alerte l'agence.

Depuis le début du mois d'octobre, les Centres antipoison ont enregistré cinq fois plus d'intoxications par siphonnage que le nombre habituellement rapporté, souligne l'Anses. La plupart de ces intoxications ont eu lieu entre les 9 et 18 octobre, au moment où une majeure partie des stations-service étaient affectées par la pénurie. "Le carburant avait été siphonné à partir de réservoirs de véhicule routier, voire engin agricole ou matériel de jardinage comme les tondeuses".

La pratique du siphonnage de carburant n'est pas sans conséquence. Selon l'Anses, elle peut avoir de lourdes conséquences sur les bronches. Parmi les symptômes les plus courants, on retrouve la fièvre et la toux. Des symptômes digestifs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite