Pénurie d’huile de tournesol : les industriels autorisés à la remplacer sans changer leurs emballages

L'huile de tournesol, dont une grande partie de la production mondiale se fait en Ukraine et en Russie, commence à manquer. Le ministère de l'Economie a autorisé les industriels à la remplacer par d'autres ingrédients sans changer leurs emballages, le 26 avril.

Après le gaz et le pétrole, l’huile de tournesol se fait rare à cause de la guerre en Ukraine. Elle est largement produite par les protagonistes du conflit : 50% de la production mondiale est ukrainienne, et 30% est russe. Logiquement, cette situation rend les échanges commerciaux difficiles. Le 26 avril, quelques semaines après avoir constaté le manque de cette denrée, le ministère de l’Économie a autorisé les fabricants de produits alimentaires (margarine, chips, poisson pané, sauces…) à la remplacer dans leurs recettes, sans modifier leur emballage. Les industriels devront faire une demande de dérogation à Bercy, et cette mesure sera valable six mois.

Une pétition pour plus de transparence

Parmi les ingrédients qui pourraient la remplacer, on trouve l’huile de colza, l’huile d’olive ou encore l'huile de palme, sujette à controverse. La lécithine de tournesol, un émulsifiant, pourrait aussi être substituée par la lécithine de soja. Sauf initiative individuelle des industriels, rien ne les oblige à préciser quel ingrédient ils ont choisi. L’association Foodwatch a lancé une pétition pour plus de transparence, intitulée « Ukraine : quand huile de palme et OGM remplacent le tournesol, nous avons le droit de le savoir ». Au moment de la publication de cet article, près de 19 000 personnes l’avaient signée.

Lire aussi >> Huile d’olive, fontaine de jouvence ? Une étude confirme ses bienfaits sur l’espérance de vie

Cette...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles