Pénurie d’huile de tournesol : comment savoir si elle a été remplacée dans un produit ?

Plus d'un mois après avoir été autorisés à remplacer l'huile de tournesol dans leurs produits sans modifier leurs emballages, les fabricants agroalimentaires l'ont substituée dans les recettes de près de 3 000 références. Voici comment savoir lesquelles.

Face à la pénurie d’huile de tournesol causée par la guerre en Ukraine, les fabricants agroalimentaires sont autorisés à remplacer l’huile de tournesol dans leurs recettes depuis le 26 avril dernier, mais ne sont pas obligés de modifier leurs emballages. Il est donc difficile de s’y retrouver dans les rayons des supermarchés. Ce plat préparé qu’on mange régulièrement sur le pouce est-il toujours préparé de la même manière ? Cette pâte feuilletée est-elle toujours à base d’huile de tournesol ? La recette de nos biscuits apéritifs préférés est-elle toujours la même ?

Lire aussi >> Pénurie d’huile de tournesol : les cosmétiques aussi touchés

Pour savoir si une denrée alimentaire est concernée par ce changement, on peut se rendre sur le site de la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF), où tous les produits dont la composition a été temporairement changée sont répertoriés. « Francetvinfo » a aussi lancé le 3 juin un moteur de recherche permettant de trouver plus facilement les aliments qui ont fait l’objet d’une modification. On compte les références concernées au nombre de 2 833, et la plupart sont désormais à base d’huile de colza.

L'inscription « DEROG » ajoutée sur certains emballages

Dans les rayons des magasins alimentaires, il est aussi possible de repérer certaines de ces denrées grâce à l’inscription « DEROG » (pour dérogation), ajoutée...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles