Pénurie de gel hydroalcoolique : peut-on le fabriquer soi-même ?

Les produits hydroalcooliques sont des solutions aseptisantes cutanées, généralement composées d'éthanol (autrement dit d'alcool), de peroxyde d'hydrogène et de glycérol. Elles ont des propriétés bactéricides, virucides et fongicides, et jouent donc un rôle important dans l’hygiène des mains.

Pour être efficaces, les gels ou solutions hydroalcooliques doivent être utilisés uniquement sur des mains sèches et non souillées, car elles ne nettoient pas à proprement parler. Elles constituent donc une bonne alternative au lavage des mains au savon en l’absence de point d’eau disponible, et peuvent également être utilisées en complément de cette méthode.

Les solutions hydroalcooliques sont donc pratiques et utiles pour conserver une bonne hygiène des mains. Problème : à cause de l’épidémie de coronavirus, elles sont en rupture de stock dans de nombreux points de vente.

Gels hydroalcooliques : l'OMS propose une alternative

Pour pallier cette pénurie, des alternatives aux produits hydroalcooliques vendus dans le commerce circulent : la plupart d’entre elles consistent à fabriquer son gel hydroalcoolique soi-même.

Parmi les solutions maison les plus partagées sur internet, on retrouve une "recette" fournie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle est en réalité issue d’un document intitulé Guide de Production locale des solutions hydroalcoolique et destiné aux professionnels de la pharmacie.

Solutions hydroalcooliques : des recettes maison efficaces ?

D’autres recettes maison plus naturelles, car composées d'aloe vera, d'huile végétale et d’huiles essentielles, sont également mises en avant. Or, pour être efficaces, les solutions hydroalcooliques doivent contenir au minimum 60 % d'alcool.

La journaliste et auteure américaine Maryn McKenna a quant à elle partagé sur Twitter une recette contenant cet ingrédient. Pour ce faire, il suffirait de remplir deux tiers d’un récipient avec de l’alcool isopropylique 99 %, également connu sous le nom d'alcool à friction, et le dernier

(...) Cliquez ici pour voir la suite