Pénurie de médicaments : le problème sera réglé « dans les semaines, les mois qui viennent »

© clu/iStock

Dimanche 20 novembre, le ministre de la Santé François Braun a affirmé que la pénurie de paracétamol dans les pharmacies sera réglée « dans les semaines qui viennent » et celle de l'antibiotique amoxicilline le sera « dans les semaines, les mois qui viennent ».

« Nous avons des tensions sur nos stocks de médicaments, c'est une réalité », a reconnu le ministre de la Santé, interrogé dimanche lors de l'émission « Le Grand jury » RTL-Le Figaro–LCI.

Selon lui, s'agissant du paracétamol, « dans les semaines qui viennent nous aurons réglé ce problème, avec des stocks qui seront revenus à un niveau normal ».

Il a énuméré les actions entreprises pour remédier à cette pénurie : « les pharmaciens ont limité le nombre de boîtes (vendues par personne, ndlr) - puisque c'est un produit qui peut être donné sans ordonnance -, nous avons interpellé les industriels du secteur pour augmenter les chaines de production, qui travaillent sept jours sur sept et 24 heures sur 24 ».

Lire aussi >> Antibiotiques : 45% des Français les prennent sans prescription, une étude alerte sur leur utilisation

L’amoxicilline, un antibiotique à n’utiliser que si nécessaire

Pour l'amoxicilline, principal antibiotique prescrit aux enfants en France pour lutter contre une série d'infections bactériennes comme certaines otites et pneumonies, François Braun a convenu qu'un retour à la normale était « difficile à dire », puis a précisé : « dans les semaines, les mois qui viennent ».

« Nous avons remobilisé l'ensemble du secteur, nous interdisons la revente d'amoxicilline » à « d'autres pays ». « J'ai autorisé les pharmaciens au déconditionnement », a-t-il par ailleurs...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi