Pénurie de moutarde : Pourquoi la guerre en Ukraine menace nos réserves ?

·1 min de lecture

Entre les aléas climatiques et la guerre en Ukraine, certains produits risquent d’être confrontés à une pénurie. C’est le cas des graines de moutarde qui, en plus d’avoir vu leur prix augmenter depuis un an, vont peut-être manquer dans les semaines à venir. On vous explique tout.

Après l’huile de tournesol, le poulet ou encore les œufs, la moutarde pourrait venir à manquer dans les rayons des supermarchés. En plus d’avoir vu son prix augmenter de 7,8% en un an (selon la société Iri), les pots de moutarde risquent de se faire de plus en plus rares dans les magasins. Si cela vous inquiète, nous avons recensé les autres produits concernés par la pénurie.

Pourquoi la moutarde va manquer ?

Les aléas climatiques sont en grande partie à l’origine de ce risque de pénurie de moutarde. La production de graines de moutarde a baissé de 50% après la vague de froid du printemps 2021 en France. Or, la France est l’un des premiers pays producteurs de cet ingrédient. S'il n'y a plus de graines de moutarde, il ne pourra plus y avoir de moutarde. Par ailleurs, le Canada (plus gros producteur de graines de moutarde au monde) a été touché par une vague de chaleur lors de l’été 2021. À cause de cet événement, BFMTV explique que "le Canada prévoit une baisse drastique de 28 % d’ici juillet 2022 et une rationalisation de ses exportations." De plus, la tonne de graines de moutarde a aussi vu son prix flamber.

L’Ukraine : un fournisseur en pause

La France ne peut ni compter sur...

Cliquez ici pour voir la suite


À lire aussi :

Pourquoi la moutarde monte-t-elle au nez ?
Vers une pénurie d'huile de tournesol suite au conflit en Ukraine ?
Vous ne consommez certainement pas votre moutarde correctement et voici pourquoi !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles