Pénurie dans les rayons : un manque à gagner énorme pour les enseignes

ccipeggy /PIXABAY

Certains produits sont de plus en plus difficiles à trouver dans les hypermarchés et les supermarchés. En plus d'impacter les consommateurs, les enseignes subissent aussi cette pénurie. BFMTV révèle le vendredi 4 novembre 2022 que les rayons les plus touchés sont ceux des boissons, des produits frais et de l'épicerie. Les produits d'épicerie sont en tête de cette pénurie avec un taux de rupture qui a augmenté de 2% par rapport à octobre 2021, en particulier marqués par le manque de vinaigrettes et sauces froides comme la moutarde, les grands absents des rayons. Il s'agit de la progression la plus importante observée depuis septembre 2022. Le cabinet d'analyses NielsenIQ a indiqué que le taux de rupture de la grande distribution a encore augmenté en octobre 2002 et s'établit à 5,8%, c'est 1,7 points de plus que le taux mesuré l'année précédente sur la même période.

La perte totale brute de la grande distribution a été estimée par NielsenIQ à 3,5 milliards d'euros depuis début 2022. Sur l'année complète, elle pourrait même atteindre 4,4 milliards d'euros. Les produits d'épiceries représentent le plus gros manque à gagner pour les hypermarchés et les supermarchés avec 31%, mais ce n'est pas la seule catégorie qui inquiète les enseignes. Les produits des rayons frais se font de plus en plus rares avec 20% de manque dans les magasins, et cette rupture pourrait bien encore augmenter. Le fromage et la charcuterie avaient déjà été menacés en octobre 2022 et le foie gras risque lui aussi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite