Pénurie de sauce sriracha : pourquoi on s'enflamme pour rien

Depuis une semaine, internet panique à l'idée d'une éventuelle pénurie de sauce sriracha. On vous a concocté un petit florilège des réactions suite à l'annonce de la rupture de stock de cette célèbre sauce pimentée. A voir l'info prendre une telle ampleur, on s'est penché un peu plus sur le sujet. Et la réalité est bien différente que ce qu'on peut lire ici et là...

Depuis le 10 juin, notre fil d’actualité Twitter ne parle que d’une chose : la soit-disant pénurie de sauce sriracha. Tout le monde s’emballe à l’idée de ne plus trouver cette sauce piquante dans les rayons des supermarchés… alors que la moitié ne connaissait même pas son existence il y a une semaine.

Internet s'enflamme sur la pénurie de sauce sriracha

Que vous soyez de la génération Facebook ou Twitter, vous n’avez pas pu passer à côté du raz-de-marée qu’a provoqué l’annonce d’une pénurie de sauce sriracha. La semaine dernière, l’entreprise Huy Fongs Foods a annoncé que la pandémie et les conditions climatiques (trop de sécheresse dans l’ouest américain et au Mexique) affectent la production de piment. Moins de piments, c’est moins de sauce sriracha. Après la moutarde, ce serait donc au tour de cette sauce sriracha de disparaître des rayons. Et ça, ça ne passe pas. Beaucoup comparent cette sauce à leur dose de drogue ou imaginent une vente aux enchères où le produit serait à un prix exorbitant et que tout le monde s'arracherait. Il suffit d’un communiqué, et internet s’emballe. Entre les milliers...

Cliquez ici pour voir la suite


À lire aussi :

Ces produits vont être modifiés à cause de la pénurie d'huile de tournesol !
Pénurie de moutarde : Pourquoi la guerre en Ukraine menace nos réserves ?
Après la moutarde, la sauce sriracha risque aussi de disparaître

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles