Pétrole russe : l’embargo risque-t-il de faire monter le prix du carburant en France ?

Alors que la guerre en Ukraine se poursuit, l’Union européenne compte adopter de nouvelles sanctions contre la Russie. Ainsi, la Commission européenne a proposé de mettre en place un embargo progressif sur le pétrole russe, pour sanctionner le pays dirigé par Vladimir Poutine. Mais les consommateurs français, qui voient déjà leur pouvoir d’achat baisser, doivent-ils craindre une nouvelle envolée des prix, ou pire, une pénurie ? Il faut savoir que La Russie représente 10 à 12% des importations françaises de pétrole brut et 20 à 25% des importations de gazole en France, selon l'Ufip. La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a assuré le jeudi 5 mai 2022 que la France ne risque pas de rupture d'approvisionnement, comme le rapporte La Tribune : "Si on voit qu'on a besoin pour plein de raisons de prolonger [le système de remplacement], on prolongera. De toute façon, on ne laissera pas nos concitoyens sans solution", a-t-elle assuré.

Comme l’affirme Olivier Gantois, président de l'Ufip Énergies et Mobilités : "Il n'y a pas de difficulté majeure d'approvisionnement identifiée, pour peu qu'on nous laisse quelques mois pour réorganiser les flux logistiques, aussi bien pour le pétrole brut que le gazole", rapporte BFMTV jeudi 5 mai. La France a déjà des stratégies pour se fournir ailleurs : "Il existe déjà en temps normal des alternatives qui sont essentiellement pour le pétrole brut le Moyen-Orient et l'Amérique du nord", a-t-il ajouté. Pour le gazole, s'ajoute à ces deux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles