PAD, le design dans votre salon

Daniele Gerkens
·2 min de lecture

Crise sanitaire oblige, le salon PAD Design + Art (PAD) a été contraint de reporter ses éditions de Londres et Paris. Pour offrir une visibilité mondiale à ses membres, le PAD orchestré par Patrick Perrin lance une plateforme digitale développée avec Tagwalk, le moteur de recherche le plus puissant de la mode, imaginé par Alexandra Van Houtte. Rencontre.

Paris Art Fair, Brafa Bruxelles, TEFAF Maastricht, Paris Photo, Arco Madrid, Art Basel… On ne compte plus les salons d’art internationaux annulés en 2020. Parmi ceux-ci, le très réputé PAD qui, chaque année, présente la crème de la crème du design à Paris et à Londres. Au fil des stands, on plonge dans d’incroyables sélections de mobilier, bijoux et objets décoratifs, mêlant arts premiers, design contemporain ou Arts & Crafts, mis en scène par les galeristes membres du PAD à la façon de collections personnelles. Impossible de faire le PAD en octobre 2020 ? Son fondateur, Patrick Perrin, héritier d’une dynastie d’antiquaires, relève le défi de présenter au monde les merveilles retenues par les galeristes via un site aussi chic qu’efficace : PADesignartonline. Une manière innovante et permanente de faire rayonner l’esprit créatif français.

Comment expliquer que la France soit l’un des épicentres de la décoration, de l’art et du design ?

Patrick Perrin. Il y a en France une créativité naturelle qui existe depuis plusieurs siècles et que n’ont pas d’autres nations européennes. Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de création ailleurs, mais c’est plus ponctuel, c’est moins diffus dans l’ensemble de la société. S’y ajoute un patrimoine inouï d’objets créés à partir de la fin du XIXe siècle qui sont autant de pièces potentiellement sélectionnées par les galeristes membres du PAD.

Quelle est la situation des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi