Publicité

Pakistan : l’ex-Premier ministre Imran Khan libéré sous caution

Libération sous caution accordée pour l’ancien Premier ministre du Pakistan, Imran Khan. La décision a été actée ce vendredi 12 mai par un tribunal d’Islamabad, après l’invalidation par la Cour suprême de son arrestation, qui avait déclenché des émeutes dans tout le pays. « Le tribunal a accordé à Imran Khan un intérim de deux semaines sous caution et a ordonné aux autorités de ne pas l’arrêter » à nouveau durant cette période dans cette affaire de corruption, a déclaré à la presse devant le tribunal l’un de ses avocats, Khawaja Harris.

Imran Khan, qui s’était longuement exprimé dans Paris Match, avait été arrêté mardi 9 mai alors qu’il était entendu par la justice pakistanaise dans cette affaire, puis placé en détention provisoire le lendemain pour une durée de huit jours. Mais jeudi, la Cour suprême a jugé son arrestation « invalide et illégale », car elle n’aurait pas dû être menée dans un tribunal. Elle l’a toutefois maintenu sous la garde de la police, chargée d’assurer sa protection, jusqu’à l’audience de vendredi devant le même tribunal où il avait été arrêté.

Temporairement à l’abri d’une nouvelle arrestation

L’homme de 70 ans est arrivé en fin de matinée dans un convoi sous haute protection policière. Des centaines de policiers et paramilitaires avaient aussi été déployés autour de l’édifice selon l’AFP. Imran Khan est ainsi à l’abri d’une nouvelle arrestation dans ce dossier pour deux semaines. Mais il pourrait encore être à tout moment arrêté pour les dizaine...


Lire la suite sur ParisMatch