La panne Orange aurait entraîné au moins un décès selon Gérald Darmanin

·2 min de lecture

Mercredi, une panne d'un équipement chargé d'acheminer les appels a entravé massivement l'accès aux numéros d'urgence entre 18H et minuit. De nombreux services de secours étaient difficiles à joindre à travers la France, causant la mort d’au moins une personne. 

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a fustigé des « dysfonctionnements graves et inacceptables » après la panne chez l'opérateur Orange qui a perturbé les numéros de secours mercredi soir et pourrait avoir causé la mort de trois personnes, dans le Morbihan et à La Réunion. C'est une panne d'un équipement chargé d'acheminer les appels qui a entravé massivement l'accès aux numéros d'urgence (15/17/18/112) et aux lignes fixes entre 18H et minuit. De nombreux services de secours étaient difficiles à joindre à travers la France. 

Lire aussi >> « J'ai découvert le fantasme du pompier »

Le PDG d'Orange Stéphane Richard est convoqué à 9H au ministère de l'Intérieur pour donner des éclaircissements au gouvernement sur la panne, a ajouté le ministre, lors d'un point presse.  

Une personne souffrant d'une « maladie cardiovasculaire » « serait décédée » dans le Morbihan, faute d'avoir « pu joindre les services de secours à temps » à cause de cette panne, a précisé le ministre. « Deux autres accidents cardiovasculaires ont eu lieu à la Réunion », a ajouté Gérald Darmanin, avant de préciser : « Mais je ne peux pas dire si le temps (avant l'arrivée des secours, ndlr) a été particulièrement long et s'il est imputable à ce numéro d'urgence ». 

Le réseau « fonctionne depuis minuit » 

Interrogé par l'AFP, l'entourage du ministre a précisé que ces deux « accidents » s'étaient soldés par la mort des patients. « Ce qui est...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi