Papillomavirus, bronchiolite… Les nouvelles campagnes de vaccination de la rentrée

De nouvelles campagnes de vaccination inédites marqueront cette rentrée 2023. Abandonnée depuis de nombreuses années, la vaccination à l'école fait, en effet, son grand retour cette année au collège. Tous les élèves des classes de 5e pourront ainsi se faire vacciner gratuitement contre le papillomavirus humain (HPV).

Chaque année, ce virus est à l'origine de 6.300 cancers des zones génitales et ORL, 100.000 verrues génitales et 30.000 lésions précancéreuses, chez les filles mais aussi les garçons, rappelle le journal Les Échos, jeudi 31 août. La vaccination des 11 à 14 ans est ainsi recommandée, avec un rattrapage possible pour les 15-19 ans. Autre grande nouveauté de cette rentrée : une campagne vaccinale des bébés contre la bronchiolite débutera le 15 septembre. Une injection unique du Beyfortus de Sanofi/AstraZeneca pour les nourrissons de moins d'un an sera ainsi proposée gratuitement.

Cette vaccination permet une protection durant six mois. "Les essais cliniques montrent 83 % d'efficacité sur les moins d'un an : Beyfortus évite 8 hospitalisations sur 10", affirme Charles Wolf, directeur général vaccins de Sanofi France, à nos confrères. Tous les bébés nés à partir du 6 février 2023 sont éligibles, a précisé le ministère de la Santé.

Il est, en outre, désormais plus simple de se faire vacciner grâce au nouveau rôle du pharmacien. Les textes réglementaires parus mi-août font de lui, en effet, un nouvel acteur vaccinal de proximité pouvant prescrire, fournir les doses et les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite