Paracétamol : les conseils du professeur Jean-François Bergmann pour éviter les risques

Le paracétamol, nom de la molécule, plus connu sous l'appellation de Doliprane®, Efferalgan®,…est un anti-douleur de palier 1 (en vente libre dans les pharmacies). Dans la même catégorie figurent également l’aspirine et l’ibuprofène. On l’utilise le plus souvent en cas de fièvre et de maux de tête mais il est également efficace contre les douleurs abdominales, les règles douloureuses, une entorse, une otite voire une céphalée plus importante… "Je recommande toujours de commencer par le paracétamol, avant tout autre traitement" conseille le Professeur Bergmann, ancien chef de service de médecine interne à l’hôpital Lariboisière à Paris. "Il donne de bons résultats chez plus de 80% des malades" précise le spécialiste.

Les avantages du paracétamol

Le paracétamol est sans risque pour les muqueuses de l’estomac. Il peut être pris en dehors des repas ce qui permet une efficacité plus rapide. "Si vous le prenez au cours d’un repas, a fortiori si les aliments sont riches et gras, l’estomac va se vider plus lentement et donc le pic d’efficacité de l’antalgique va être retardé" souligne le professeur Bergmann.

On ne lui connaît pas à ce jour de toxicité dermatologique ou rénale. C’est également le seul antidouleur autorisé sous certaines conditions chez la femme enceinte, le bébé et le jeune enfant.Il ne présente aucun risque d'accoutumance et d’effet rebond. Ce qui signifie que dépasser les doses ne sert à rien. Et peut surtout avoir des effets délétères.

Respecter la bonne dose est essentiel

La dose dépend du poids. Pour un enfant, la bonne dose est de 60mg à 80mg/kilo. La pipette fournie avec le flacon de sirop permet de ne pas se tromper. En revanche, chez l’adulte, c’est parfois un peu plus compliqué. "La règle est simple : il ne faut pas dépasser 4 grammes par jour sur prescription médicale et 3 grammes en automédication. Mais 4g pour quelqu’un pesant 120 kg ne donnera pas le même effet que pour quelqu’un pesant 50 kg. Les doses ont été adaptées pour une corpulence moyenne,

(...) Cliquez ici pour voir la suite