Paracétamol : l’ANSM alerte sur une possible pénurie

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) alerte, sur leur site, les officines sur des difficultés d’approvisionnement en paracétamol : « À ce jour, il existe des retards d'approvisionnement des formes orales et des suppositoires de paracétamol », indique-t-elle. Cette potentielle pénurie est le résultat de difficultés de production, ainsi que de l’augmentation de la consommation de paracétamol, du fait de l’épidémie de Covid-19, explique-t-elle.

Pour y faire face, l’ANSM recommande aux officines de privilégier la dispensation de médicaments à base de paracétamol aux patients disposant d’une ordonnance et de limiter la délivrance à deux boîtes pour ceux n’ayant pas de prescription.

Une pénurie sous contrôle, selon l’ANSM

Par ailleurs, l’ANSM a pris des mesures significatives et assure « répartir équitablement les approvisionnements sur l'ensemble du territoire et préserver les stocks disponibles dans le temps ». Un retour à la normale est prévu, selon elle, à la fin de l’été.

Le paracétamol est le médicament le plus vendu en France. Il est notamment fréquemment prescrit chez les nourrissons, puisque c’est la seule molécule qui peut être utilisée pour réduire la fièvre, par exemple, avant l’âge de trois mois.

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles