Paralysie : définition, causes, durée, traitement

Pexels/cottonbro

Les professionnels de santé parlent de paralysie lorsqu’un muscle ne peut plus fonctionner et que l’on note une absence de mouvement. Il existe plusieurs formes de paralysies. Elles se définissent selon la partie du corps touchée, mais également selon l’origine du dysfonctionnement. Une paralysie peut en effet avoir différentes causes, comme des lésions nerveuses ou des lésions au niveau des muscles, mais aussi une maladie neurodégénérative par exemple.

La paralysie se caractérise par l’incapacité totale de bouger un ou plusieurs muscles. Une paralysie peut être partielle ou complète, selon l’étendue de la zone touchée. La paraplégie, la paralysie faciale ou encore la paralysie cérébrale qui touche les nouveau-nés sont parmi les plus répandues. D’après la Fondation Paralysie Cérébrale, « 17 millions de personnes dans le monde et 125 000 en France » sont par exemple concernées par la paralysie cérébrale. Il existe deux grandes formes de paralysie, la paralysie d’origine neurologique, qui est liée à une lésion au niveau du cerveau ou de la moelle épinière, et la paralysie d'origine périphérique, qui est liée une lésion des nerfs. Plus rarement, d’autres formes de paralysie peuvent toucher les patients. La paralysie peut alors être en lien avec un problème musculaire ou être causée par une autre maladie.

Le bilan musculaire de Daniels & Worthingham est utilisé depuis de nombreuses années par les professionnels de santé pour évaluer le degré de paralysie d’un patient. Grâce à des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite