Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes et traitement de la paralysie de Bell qui touche le visage

La paralysie faciale a frigore ou paralysie de Bell, qu'est-ce que c'est ?

C'est la plus fréquente des paralysies faciales périphériques. Elle doit son nom à l'anatomiste écossais Charles Bell qui est le premier à l'avoir décrite.Concrètement, il s'agit d'un trouble du nerf crânien facial, qui gère la motricité des muscles de la face. Lorsqu'il est endommagé, cela entraîne une paralysie partielle ou totale de certains muscles. Généralement, celle-ci ne concerne que la moitié du visage. Et pour cause, il existe un nerf facial pour la moitié gauche du visage et un autre pour la moitié droite. Elle peut également concerner les deux côtés du visage mais cela reste bien plus rare.

La paralysie faciale a frigore apparaît généralement de manière brutale, soit sans aucun signe annonciateur et peut se révéler assez impressionnante. Heureusement, elle est bénigne et même si son évolution peut être variable, elle est le plus souvent guérie sans séquelle.

Quelles sont les causes de cette paralysie faciale ?

Les causes de cette paralysie peuvent être nombreuses. Elle peut arriver après un choc ou un accident qui toucherait le crâne, l'oreille ou encore la mâchoire de l'individu. Elle peut également être d'origine infectieuse et provenir suite à un zona, une infection au VIH, à l'herpès, à la maladie de Lyme ou d’une infection locale comme une otite. Certaines maladies comme le diabète ou la sclérose en plaques peuvent également en être responsables. Cela, bien que dans la majorité des cas, aucune cause ne soit identifiée.

Quels sont les symptômes ?

Le signe le plus visible de cette pathologie est la paralysie d’un côté du visage, ce qui peut engendrer des difficultés à sourire, à respirer correctement, à parler ou à fermer les yeux et ainsi donner une allure asymétrique au visage. Cela peut également se traduire par des difficultés à entendre, des engourdissements de la face ou des douleurs au niveau de la mâchoire ou à l'oreille. D'autres symptômes sont caractéristiques : sécheresse

(...) Cliquez ici pour voir la suite