Paralysie du sommeil : à quoi est dû ce phénomène et comment le contrôler ?

·1 min de lecture

La paralysie du sommeil est un trouble relativement fréquent qui concernerait environ 20% des Français. On vous en dit plus sur ce phénomène nocturne, effrayant mais sans risque.

Au beau milieu de la nuit, vous vous réveillez, mais vous êtes comme paralysé, incapable de parler ni de bouger ? C’est ce que l’on appelle la paralysie du sommeil. Ce trouble « survient généralement lors du sommeil paradoxal, explique Jean-Baptiste Maranci, psychiatre au service des pathologies du sommeil, au sein du groupe de la Pitié Salpêtrière de Paris. Durant ce stade de sommeil, le corps est paralysé, les rêves sont plus nombreux et l’activité du cerveau est plus riche même s’il n’est pas complètement éveillé. » 

Les causes de la paralysie du sommeil

Cet état peut durer entre quelques secondes et quelques minutes, même si le psychiatre explique qu’il est difficile de réellement évaluer la durée des crises. Pour ce qui est des causes, « elles ne sont pas réellement connues », déclare Jean-Baptiste Maranci. Pourtant, les paralysies du sommeil sont assez fréquentes : environ 20% de la population en aurait déjà fait l’expérience, en particulier pendant l’adolescence, selon le Centre d’Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles. 

Si l’origine des paralysies du sommeil reste encore mystérieuse, elles peuvent toutefois être expliquées par quelques facteurs. La probabilité de vivre ce phénomène nocturne augmenterait en cas de manque de sommeil, de fatigue, de stress et d’anxiété. Les personnes dépressives ou ayant vécu des histoires traumatiques peuvent également connaître...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi