Parents : comment entretenir l'amour de ses enfants ?

·2 min de lecture

Les pères et les mères expriment facilement leur amour ; les enfants, beaucoup moins. Un décalage contre lequel le psychiatre et psychologue Alain Braconnier nous met en garde dans son nouvel essai au titre très explicite, « Les parents aussi ont besoin d'amour » (Odile Jacob). Cas concrets, conseils et pistes de réflexion pour parents en plein questionnement…

« Je t'aime », « Mon trésor », « Pour moi, tu es le plus beau/la plus belle », « Heureusement que je t'ai »… Les parents ne sont pas avares de mots tendres, de gestes affectueux ou de compliments. Tant mieux ! On sait que, pour grandir, l'enfant a autant besoin d'amour que la plante d'eau et d'oxygène. Tant qu'il est tout petit, l'admiration que nous lisons dans ses yeux et ses câlins nous comblent. Mais vient le jour où il commence à se montrer plus distant, moins démonstratif et parfois même « ingrat ». Et nous trouvons cela normal, presque sain ! Mais si les parents étaient, eux aussi, en droit d'attendre un peu de réciprocité ? C'est la question centrale posée par le psychiatre et psychologue Alain Braconnier dans Les parents aussi ont besoin d'amour. « L'époque n'est vraiment pas tendre avec les parents, regrette ce spécialiste des relations parentales. Dès que l'enfant a un problème, c'est forcément de leur faute ! Au cours de ma carrière, j'ai rencontré beaucoup de pères et de mères dans le doute ou la culpabilité, alors qu'ils avaient “beaucoup donné” à leur enfant : “Je ne sais plus quoi faire, je l'aime tant, mais j'ai l'impression qu'il m'en demande toujours plus”, “On était si bien ensemble, c'est définitivement fini ?”, s'interrogent-ils, malheureux. Ne mérite-t-on pas de recevoir des marques de gratitude et d'affection pour tous les efforts que nous faisons vis-à-vis de nos enfants ? » Prendre...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles