« Parfois c’est dur d’être mère » : Léa Seydoux se dévoile sur l’éducation de son fils

Clara Gaillot

Jeudi 12 mars, « Madame Figaro » a publié une interview de Léa Seydoux. Dans celle-ci, l’actrice de 34 ans se confie sur sa carrière, ses derniers rôles et l’éducation de son fils, George.

C’est l’une des stars du grand écran en 2020. «  Mourir peut attendre », «  The French Dispatch », Léa Seydoux est cette année au casting des films les plus attendus. Dans une interview accordée à «  Madame Figaro », publiée jeudi 12 mars, la comédienne est revenue sur le tournage du prochain James Bond, son regard sur la condition des femmes aujourd’hui, son enfance et celle de son fils de trois ans, George.

En couple avec le mannequin allemand André Meyer depuis 2015, c’est en janvier 2017 que l’interprète d’Emma dans « La Vie d’Adèle » a donné naissance à son premier enfant. Dans son entretien à « Madame Figaro », Léa Seydoux évoque sa conception de la maternité et la relation fusionnelle qu’elle semble avoir avec son fils. « J’ai toujours su que je voulais avoir un enfant. Je me suis projetée dans le rôle de mère dès mon enfance, révèle-t-elle. Mon fils est encore mieux que ce que j’imaginais. Notre empathie est telle que je connais ses désirs, ses rêves et ses peurs. Jamais je ne lui ai parlé comme à un bébé, et il s’exprime comme un petit gars de six ans. Mais je lui laisse sa place d’enfant, son insouciance. »

« Je suis une enfant »

Lorsqu’elle parle de sa propre enfance, la fille de Valérie Schlumberger avoue volontiers avoir gardé son côté petite fille. « Je suis une enfant. J’ai 34 ans – souvent je dois compter pour m’en souvenir – mais à l’intérieur de moi-même, cet âge n’a...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi