Paris-ci, par là – Les voyages de Diptyque

·1 min de lecture
Parmi les cinq destinations mises en scène pour les soixantes ans de la maison Diptyque : Venise. Ici, l'œuvre de Johan Creten, en écho à l’acqua alta qui menace la cité des Doges.
Parmi les cinq destinations mises en scène pour les soixantes ans de la maison Diptyque : Venise. Ici, l'œuvre de Johan Creten, en écho à l’acqua alta qui menace la cité des Doges.

C?est un mot dont la perception a beaucoup changé dans le temps. Du Grand Tour que les jeunes aristocrates menaient en Europe pour enrichir leur culture générale à la démocratisation des moyens de transport, le voyage a aujourd?hui pris une tout autre dimension avec la pandémie et l?immobilisme forcé qui en a découlé. C?est avec une ambitieuse exposition sous forme de réflexion autour de la flânerie, nomade ou imaginaire, que Diptyque célèbre son soixantième anniversaire.

Le point de départ ? Cinq destinations choisies pour leur lien avec les fondateurs de la maison de parfums : Paris, Venise, Miliès, Kyoto et Byblos. Sous le commissariat de Jérôme Sans, cofondateur du Palais de Tokyo, neuf artistes du monde entier ont été invités à présenter des ?uvres qui font écho à ces cités mythiques.

À LIRE AUSSILe Liban réinvente un art de vivre

"The Cave of Chiron", une évocation de la Grèce par Zoë Paul. © Maxime VerretLe lieu d?exposition ? Deux niveaux dans l?emblématique Poste du Louvre du 1er arrondissement qui vient d?être rénovée par l?architecte Dominique Perrault. On y croise les panneaux poétiques du Malgache Joël Andrianomearisoa qui racontent un certain Paris littéraire. Plus loin, le sculpteur Johan Creten s?inspire de la figure de la sirène plongée dans une bougie qui apparaît à mesure que les mèches se consument, un écho à l?acqua alta qui menace Venise. Sorti de l?imaginaire du couturier Rabih Kayrouz, un délicat coffret en bois de cèdre joue les boî [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles