Paris fait retirer ses deux micro-entrepôts en bois, après avoir dépensé des milliers d’euros pour leur installation

L'essai n'aura finalement pas été concluant. Les deux micro-entrepôts en bois, installés à Paris en juin 2022, ne font désormais plus partie du paysage urbain du IIIe arrondissement de la capitale, relève Le Parisien, vendredi 25 août. Ces structures avaient pour objectif "de livrer commerces et colis à vélo", et malgré l'investissement de "dizaines de milliers d'euros", l'expérimentation ne sera pas renouvelée.

Des problèmes de sécurisation et d'étanchéité expliqueraient cette décision, indique le journal. "11.000 colis ont pu être distribués en vélo-cargo grâce au Hub du boulevard Beaumarchais" et l'équipement "a rempli sa fonction, celle de promouvoir la cyclo-logistique", assure Jonathan Sebbane, directeur général de Sogaris, la société qui a créé les structures. Plus d'un an après leur installation, les deux micro-entrepôts en bois ont cependant dévoilé un bilan mitigé.

L'aménagement placé boulevard Beaumarchais devait encourager les livraisons à vélo, en entreposant les colis dans des compartiments avant leur expédition, et celui situé près de la rue de Réaumur devait permettre la collecte des déchets de bureaux. Or, l'expérimentation a engendré, outre des dépôts de poubelles, des problèmes de la sécurisation et d'étanchéité.

L'entreprise atteste pourtant sur son site Internet que : "Ces hubs sont éco-conçus avec une structure modulaire et un habillage en bois de Robinier. Il s’agit d’une essence particulièrement résistante et dense, ce qui en fait un matériau idéal pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite